Gourmandise au lait

5

Il parait que la gourmandise est un vilain défaut !!!!

N’en déplaise à la croyance populaire, non, la gourmandise n’est ni un pêché, ni un vilain défaut mais elle est synonyme de bien-être, de plaisir et de partage.

Comme l’ont dit Guy de Maupassant, « De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise », et Brillat Savarin « La gourmandise est salutaire car elle est ennemie des excès »

Mais surtout, la gourmandise contribue aux petits bonheurs de la vie.
Qu’y a-t-il de plus agréable que de déguster une glace en pleine chaleur ?
Que dire du plaisir éprouvé, en plein été, à croquer, à l’ombre des pêchers chargés, un fruit juteux et mûr à souhait ?
Qui n’a jamais rêvé d’un grand bol de chocolat chaud les jours d’hiver ?
N’avez-vous jamais pris plaisir à croquer du chocolat ?

Les bons souvenirs ont souvent une relation avec la gourmandise : les goûters d’anniversaire, l’attente du PèreNoël, les pique-niques sur la plage, les fêtes un soir d’été, une table immense dressée sur la terrasse …
Autour de la table toutes les générations sont réunies … le bruit de la nuit est brisé par des bruits de fourchettes, d’assiettes et de verres, par les bruits des rires et des joyeuses discussions !
L gourmandise participe à des moments joyeux pendant lesquels on peut discuter, resserrer des liens amicaux et familiaux.
En un mot, je dirais que la gourmandise est conviviale.
Un gourmand est un bon vivant avec qui l’on passe de bons moments. « Est-il plaisir plus savoureux que celui d’avoir à sa table,  deux amis gourmands et vrais » 

Bref, après cet éloge de la gourmandise, je céde la place à la recette, quyi j’espére saura vous combler.

Pour 8 Personnes

Les ingrédients pour 8 Personnes:

Pour la chantilly chocolat au lait :
100 g de chocolat au lait
20 cl de crème liquide entière
100 g de noisettes grillées

Pour le caramel :
400 g de sucre semoule
20 cl d’eau
100 g de glucose
1 goutte de colorant rouge

Pour la compotée de fruits secs :
20 cl d’eau
15 g de thé de noël
70 g de sucre semoule
100 g d’abricots secs
100 g de figues séchées
100 g de pruneaux

Pour le spéculos :
200 g de farine
5 g de cannelle
1 pincée de sel
5 g de levure chimique
100 g de beurre mou
100 g de vergeoise brune
30 g de sucre semoule
1 jaune d’œuf
1 cuillerée à soupe de lait entier

Pour le mousseux chocolat au laIt :
285 g de chocolat au lait
6 cl de lait frais entier
60 g de crème liquide entière
10 g de sucre semoule
2 jaunes d’œufs
250 g de crème liquide entière fouettée

Ustensile :
1 cadre ou une plaque de cuisson de 30 x 40 cm

Préparation:

– La chantilly chocolat au lait

La veille, préparez la chantilly chocolat.
Hachez le chocolat avec un couteau ou dans un robot.

Portez à ébullition la crème liquide.
Versez-la en plusieurs fois sur le chocolat en fouettant à chaque fois.
Fouettez pendant 1 minute.
Réservez au réfrigérateur une nuit.

– La compotée de fruits secs

Faites bouillir l’eau, mettez-y le thé à infuser pendant 5 minutes.
Ajoutez le sucre, mélangez et filtrez.
Déposez les fruits secs dans le thé et faites cuire doucement pendant une dizaine de minutes, pour obtenir une marmelade.

– Le spéculos:

Tamisez la farine avec la cannelle, le sel et la levure chimique.
Réunissez le beurre, la vergeoise brune et le sucre semoule sur le plan de travail. Frottez tous ces ingrédients entre vos paumes afin d’obtenir une texture sableuse. Ajoutez le jaune d’œuf et le lait, mélangez délicatement.
Versez le mélange farine et remuez à l’aide d’une spatule en bois afin d’obtenir une pâte lisse.
Enveloppez-la de film alimentaire et réservez- la 1 heure au réfrigérateur afin qu’elle prenne plus de consistance.
Préchauffez le four à 180 °C (th. 6).
Étalez la pâte à 3 mm d’épaisseur en un rectangle de 30 sur 40 cm.
Déposez-la sur une plaque couverte d’une feuille de papier sulfurisé.
Enfournez 15 à 20 minutes.

– Le mousseux chocolat au lait

Hachez le chocolat avec un couteau ou dans un robot.
Faites-le fondre au bain-marie. Réalisez une crème anglaise avec le lait, la crème, le sucre et les jaunes d’œufs et laissez refroidir à 50°C, puis incorporez-y le chocolat fondu.
Émulsionnez et vérifiez que la préparation est à 40-45°C.
Incorporez une partie de la crème montée mousseuse et lissez avant d’ajouter le reste de la crème montée.

– Le montage et la finition du dessert

Étalez la compotée de fruits secs sur le spéculoos, puis le mousseux chocolat au lait.
Lissez et mettez à durcir au congélateur, une bonne heure.
À la sortie, déposez le glaçage au lait finement en vous aidant d’une spatule en Inox.
Coupez des rectangles de 4 cm sur 10 cm.
Fouettez la chantilly chocolat.
Attention à ne pas trop fouetter, sinon, elle se bloque !
Pochez une belle rosace de chantilly, posez dessus une noisette coupée en deux.

Publicités

A propos Cnocs

Intensément passioné de cuisine depuis tout petit, j'en ai fait ma profession. Aprés avoir officié à l'étranger, je suis revenu en Basse Normandie où désormais, je partage, ma passion. Sur ce blog, je céde à mes folies d’enfant, et vous livre mes recettes favorites et mes coups de coeur, mes coups de gueules, en fonction des saisons, de mes envies, de mes humeurs…, en espérant que vous y trouverez votre bonheur. Le plaisir ça ne vaut que s’il est partagé, et de vous à moi ……. la cuisine c’est bien plus convivial à plusieurs !
Cet article, publié dans Automne, Cakes et gâteaux, Chocolat, Gourmandises, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s