DLUO {Date Limite d’Utilisation Optimale} et DLC {Date Limite de Consommation}

10173552_754483351252173_7237619635584077871_n
On connaît tous ces indications (Date Limite de consommation et Date limite d’utilisation optimale) portées sur les emballages mais je me suis dit qu’un petit rappel des notions qu’elles couvrent, serait quand même utile.

L’apposition d’une date limite sur les produits alimentaires a pour objectif de faire connaître au consommateur la limite au-delà de laquelle un aliment est susceptible d’avoir perdu ses qualités microbiologiques ou ses qualités organoleptiques, physiques, nutritives, gustatives, etc.

La Date Limite de Consommation ou DLC indique une limite impérative.
Elle s’applique à des aliments très périssables, généralement riches en eau qui, de ce fait, sont susceptibles, après une courte période, de présenter un danger immédiat pour la santé humaine.
Elle s’exprime sur les emballages des produits par la mention : “A consommer jusqu’au”, suivie de l’indication du jour et du mois.
Il est important de respecter cette date et de ne pas consommer un produit périmé.

La Date Limite d’Utilisation Optimale ou DLUO concerne, notamment, les produits surgelés et les glaces, les produits secs (céréales, pâtes, légumes secs, biscuits, etc.), les conserves, les produits lyophilisés ou déshydratés (soupes en sachets, café soluble, épices….), le lait UHT, les fromages affinés, les boissons non alcoolisées servies à température ambiante (jus de fruits, sirops, etc.)…
Elle n’a pas le caractère impératif de la DLC.
Une fois la date passée, le produit peut avoir perdu tout ou partie de ses qualités spécifiques (perte d’arôme pour un café, perte de croustillance pour un biscuit, etc.) mais peut continuer à être consommé sans danger. La DLUO est exprimée sur les emballages par la mention : “A consommer de préférence avant le…”, complétée par l’indication du mois et de l’année pour les produits surgelés.

Quoi qu’il en soit, dans les deux cas et même si vous les respectez scrupuleusement, n’oubliez pas votre bon sens et n’omettez pas d’apprécier la couleur et l’odeur des aliments avant préparation.
Cette observation peut constituer un signal d’alarme avant consommation intempestive d’aliments altérés.
Pensez également à limiter l’exposition aux températures ambiantes des denrées sensibles pendant le transport (entre le magasine et chez vous) et en les remettant au réfrigérateur immédiatement après usage (mayonnaise, charcuterie….).

Soyez toujours vigilant !!!!

Publicités

A propos Cnocs

Intensément passioné de cuisine depuis tout petit, j'en ai fait ma profession. Aprés avoir officié à l'étranger, je suis revenu en Basse Normandie où désormais, je partage, ma passion. Sur ce blog, je céde à mes folies d’enfant, et vous livre mes recettes favorites et mes coups de coeur, mes coups de gueules, en fonction des saisons, de mes envies, de mes humeurs…, en espérant que vous y trouverez votre bonheur. Le plaisir ça ne vaut que s’il est partagé, et de vous à moi ……. la cuisine c’est bien plus convivial à plusieurs !
Cet article, publié dans Techniques, astuces et coups de main, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s